Unsung heros sing for remembrance day 100 years / Des héros anonymes chantent pour la commémoration du centenaire

British Ambassador to France, the Right Honourable Lord Lewellyn, OBE PC, placed a wreath of poppies during the Remembrance Day service at Notre-Dame on a rainy Sunday afternoon, 11th November 2018. One hundred years since the signing of the Armistice ending World War 1, the same bugle used to sound the cease-fire in 1918 rang out in the historic Cathedral.

The congregation sang a very moving ‘Marseillaise’ followed by a rousing ‘God Save the Queen,’ leaving members of the Royal British Legion tearyeyed. Belfast-born choir master and Chair of the
RSCM, the Royal School of Church Music France, John Crothers said, “The 70 selected singers come from 12 choirs across France, Belgium, Holland and Germany. We’ve had one solid year of rehearsal. The anthem ‘My soul there is a country’ was written by Malcom Archer expressly for this occasion. It’s a once in a lifetime moment.”

As children from English speaking schools reading their prizewinning poems so poignantly put it, “What are we fighting for? Nothing good comes of war.” Ramona Karoor

See the choir

En ce pluvieux dimanche 11 novembre 2018, le très honorable Lord Lewellyn, actuel ambassadeur du Royaume-Uni en France, officier de l’Ordre de l’Empire Britannique et membre du Conseil Privé de sa Majesté, a déposé une couronne de coquelicots dans la Cathédrale Notre-Dame, lors de la messe de commémoration. Exactement 100 ans après la signature de l’Armistice de la 1ère guerre mondiale, c’est le son du même clairon utilisé pour annoncer le cessez-le-feu de 1918 qui a retenti dans la Cathédrale vieille de plus de huit siècles.

L’assemblée a chanté une Marseillaise très émouvante, puis un enthousiasmant God Save the Queen, qui a tiré quelques larmes aux membres de la Royal British Légion. Le chef de choeur et Président de la Royal School of Church Music en France (RSCM), né à Belfast, John Crothers, a déclaré : « les 70 chanteurs sélectionnés viennent de 12 chœurs de France, de Belgique, de Hollande et d’Allemagne. Il nous a fallu répéter pendant un an. L’hymne « My soul there is a country” a été écrit spécialement pour cette occasion par Malcom Archer. Un tel moment n’arrive qu’une fois dans une vie. »

Les élèves d’écoles anglophones l’ont illustré de façon particulièrement poignante en lisant des poèmes récompensés pour l’occasion, notamment « What are we fighting for ? Nothing good comes of war. » Ramona Karoor

Visionnez le chœur

Related posts